[ Manga ] Dernière heure


Les vacances sont vraiment l'occasion pour moi de lire un peu plus que d'ordinaire.
Pendant que les enfants jouent dans le jardin, j'ai pris l'habitude de me plonger dans un manga.
Dernièrement j'ai découvert une nouvelle série de chez Akata que j'ai beaucoup aimé : Dernière Heure.

Ce Seinen est dessiné par nulle autre que Yû, l'illustratrice du célèbre "Les enfants Loups".
C'est d'ailleurs avec beaucoup de plaisir que l'on retrouve les traits fin et délicat dans ce premier tome.
On suit Saku un jeune collégien vivant sur une petite île isolée loin de la guerre qui fait rage au Japon depuis maintenant cinq années.
Mais cette rentrée sera bien différente des autres...en effet, tous les vendredi un élève sera choisi pour aller combattre au front afin de servir le pays.
Aucun élève n'échappera à cette règle, sauf Saku et Miyako - son amie d'enfance - qui se retrouve exemptés sans aucune raison apparente.
Et puis il y a Shinokawa, cette jeune fille qui a déjà vécue la guerre et qui est venue se réfugiée dans le village l'année dernière. On ne sait rien d'elle mais on devine un lourd passé. 
Shinokawa est très renfermée sur elle même et ne se mêle pas aux autres lycéens.
Les relations entre les personnages sont assez complexes, ces enfants ne savent plus vraiment comment réagir face à cette guerre qui les menace tous.
La solidarité dont ils font preuve par la suite est très émouvante - notamment lorsque Shinokawa est de nouveau envoyée au front.
Miyako qui semblait être un personnage fragile se révèle au fil des pages très courageuse et altruiste.
Son don pour la cuisine risque d'être un atout majeur pendant cette guerre, notamment la faculté qu'elle a de faire de bons petits plats avec trois fois rien.

Le thème est assez dur et pourtant il est abordé avec beaucoup de douceur.
L'ambiance générale est assez particulière , on oscille entre une atmosphère délicate et émouvante.
Pas de scène de violence , aucune scène de vraie guerre. On s’intéresse d'avantage au quotidien des personnages qu'à ce qui se passe réellement sur le front. Les enfants vont être confrontés a beaucoup de choses. Comme la peur de mourir,de perdre un être cher ou encore un sentiment d'impuissance pour la plupart d'entre eux.
Ce premier volume pose les bases de l'histoire et on a très vite envie de savoir la suite.
Beaucoup d'intrigues sont soulevées : 
Pourquoi seul Saku et Miyako sont exempt d'aller au front ?
Qu'à vécu réellement Shinokawa avant sa venue dans le village ?
Qui est l'ennemi contre qui le japon se bat ? 
Et pourquoi donc cette mignonne petite peluche lapin se met elle à parler ?

Voilà donc un récit et un univers plein de promesses que je vais prendre plaisir à suivre.





 











Commentaires

Enregistrer un commentaire

Un petit mot ?