Celle qui perdait confiance...





J'ai 23 ans et l'impression d'avoir passé 40 ans de ma vie à galérer. Pour tout et tout le temps.
Je n'aime pas écrire ce genre d'article car demain je vais le regretter.
 En fait je n'aime pas me plaindre. J'estime qu'il y'a toujours pire que moi et j'essaie de toujours voir le bon côté des choses.

Mais parfois c'est dur.



C'est dur de toujours faire semblant d'aller bien pour ne pas inquiéter les autres, de mettre ce foutu masque "sourire".
C'est dur de faire abstraction des conneries du quotidien qui vous gâche la vie en permanence.
C'est dur d'avouer qu'en réalité je suis faible, que la carapace que je fais semblant d'avoir est aussi facile à percée que du carton.
C'est dur de ne pas savoir ou je vais dans ma vie. J'aime mon quotidien de "maman au foyer" mais parfois je me sens inexistante. Aux yeux des autres et aux miens aussi.
C'est dur de se dire que j'ai échoué dans mes projets passés. J'ai peur d'échoué dans l'avenir...
C'est dur de voir que je n'ai le contrôle sur rien. Parfois on essaye de tout faire au mieux et tout s'écroule.
C'est dur aussi de voir que pour certaines personnes, tout est acquis sans aucunes difficultés. Et moi je rame tous les jours, j'essaye d’apprendre, d'évoluer, je fais de mon mieux avec mes moyens...mais non je reste au point de départ.
C'est dur de constater que décidément, l'argent et le niveau de vie, ça fait tout dans la vie.
C'est dur de se remettre en question constamment "Et si mes choix n'était pas les bons ?"


C'est dur de se dire que ce n'est que le début de ma vie et que tout ça, c'est loin d'être fini...


*



Il y'a des moments comme ça où on perd totalement confiance, où le sort d'acharne sur nous. Des moments où on se dit "j'ai plus la force" et où l'ont à juste envie de se laisser aller.



Heureusement qu'il me reste encore assez d'optimisme pour me dire que tout finira par s'arranger.



Commentaires

  1. Oh que je te comprends. Tout comme toi, j'ai créé mon blog pour m'échapper un peu de ce quotidien qui parfois part un peu en sucette. Pour voir le bon côté des choses, pour continuer à rêver. Mais je suis bien d'accord avec toi que le niveau de vie conditionne bien des choses dans la vie. Pour ma part j'ai choisi d'embrasser une carrière artistique, un boulot dans lequel je m'éclate, mais malheureusement, je ne trouve aucun poste. Je suis en plein chamboulement, je pense à faire tout autre chose de ma vie et je crois que c'est la seule alternative qu'il me reste.
    Dommage que tu habites si loin de ma région. Je t'aurais invité à boire un petit capuccino.
    Garde le moral, tu as une famille magnifique et c'est déjà pas mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu le même problème que toi concernant le boulot et le gros souci de trouver un poste. J'ai mon diplome D'assistante vétérinaire mais malheureusement aucune place disponible dans la région! C'est avec plaisir que je serais venue boire ce capuccino ! Et oui je ne sais pas ce que je serais sans ma famille...

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
  2. Viens on va jouer dehors... Vraiment je te comprend . Beaucoup de chamboulements aussi chez moi. Je ne suis plus aussi "motivée" qu'avant. Entre autre parce que moi aussi je comprend/sais que mener une vie "d'artiste", faire ce qui me plaît, c'est en fait un plan foireux. Les périodes ou ca va mieux je crois , sont celles ou je me voile la face. Ou pour avoir un discours plus optimiste: " ou j'y crois encore". Tu as fait des propres expériences, et tu as tout mon respect pour cela, je me dis que moi je n'ai jamais eu la force d'entreprendre quoi que ce soit pour l'instant. Bon quoi qu'il en soit, essaye de garder la peche. Et si t'as envie de tout lacher, de survoler un peu l'existence quelque temps: fait le. Apres tout. Il faut savoir lacher prise des fois pour mieux revenir :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord sur le fait que les périodes ou ça va mieux sont celles où on décide de fermer les yeux sur tout. Malheureusement c'est la meilleur chose à faire dans le contexte actuel...J'ai plus qu'a remettre mon "masque sourire" !

      Supprimer
  3. Je me retrouve totalement dans ton article.
    En ne lisant que ton blog, ce que je vois de toi c'est une femme qui réalise ses projets et qui veux se dépasser !
    Ne perd pas confiance en toi ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire me touche beaucoup. Je sais que tu me lis régulièrement et je te remercie d'être " là " ;)

      Supprimer
  4. Courage a toi l avenir sera meilleur, je me reconnais pas mal dans ton article mais j essaye aussi de mettre ce masque sourire afin d éviter les questions alors du coup parfois j essaye de ne plus penser à tout ces petits malheurs ou grands! Et à me satisfaire des petites choses du quotidien avec. Mes enfants et mon mari
    Ne pers pas espoir ton blog est une vrai bulle d air aussi pour nous!

    RépondreSupprimer
  5. Ne t'en fais pas chaton, c'est juste un coup de blues... Tu peux jeter ton masque sourire, je pense que tu finiras par sourire de toi même, avouer que tu es faible montre que tu es forte! Il faut juste ne pas perdre de vue d'ou tu viens et te demander où tu veux aller (et tu as le potentiel pour!!!) car malheureusement, nous sommes parasités tous les jours par des connards prétentieux qui nous brisent nos rêves mais qui finalement, ne t'arrivent pas à la cheville (et oui, ils cachent bien leur jeu!). En tout cas, saches que tu es loin d'être inexistante, et comme le dit la voix à la fin du spectacle Disney: "n'oubliez pas que tout commence avec les rêves"! (ça me motive à me dire qu'il ne faut pas qu'on lâche l'affaire!).

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Un petit mot ?